top of page

© Jocelyn Maillé

Jean-Luc RAHARIMANANA

Raharimanana est une voix majeure de la littérature francophone. Il est romancier : Nour, 1947 (Le Serpent à plumes, 2001), Za (Philippe Rey, 2008), Revenir (Payot/Rivages, 2018).  Il a publié la totalité de sa poésie aux éditions Vents d’ailleurs, Enlacements, Obscena, Il n’y a plus de pays, La Voix, le Loin…  Au Théâtre, il est mis en scène par Thierry Bedard, 47 (Avignon, 2009), Les cauchemars du gecko (Avignon 2009), Des ruines (Maison de la poésie, Paris 2011)… 

Il met en scène également ses propres textes : Rano, rano (2014), Parfois le vide (2018), La Voix, le loin(2022). S’attaquer aux mots et malaxer le sens jusqu’à ce que la musicalité des mots pénètre au plus profond du lecteur, devient sa préoccupation principale, ancrer la mémoire dans le corps, et faire acte de beauté dans le dire et l’écrit. 

Il a reçu le Prix Jacques Lacarrière en 2018 pour Revenir (Payot/Rivages).

Il écrit pour le cinéma et collabore avec les réalisateurs Maéva Ranaivojaona et Georg Teller, pour le film Zaho Zay dont il a écrit la voix off, Prix Renaud Victor et Mention spéciale Georges de Beauregard International au FIDMarseille 2020 - Prix Mehrwert à la Viennale 2020 – Festival International du Film de Vienne.

Corps de fibre

image

Corps de sable

nouvelle

Ses contributions

bottom of page